Author Archives: CQ RespWeb

Dictons du mois – Décembre

dictons_decembre

Si l’hiver est chargé d’eau, 

l’été ne sera que plus beau.

 

Hiver rude et tardif, rend le pommier productif.

 

 

– 1er décembre

Lorsque Saint-éloi a bien froid, quatre mois dure le grand froid.

– 4 décembre

 À la Sainte Barbe, soleil peu darde..

-7 décembre

Quand Saint-Ambroise voit neiger, de huit jours de froid sommes en danger.

– 11 décembre

Tel temps à la Saint-Daniel, même temps à Noël.

– 20 décembre

Au vingt de Noël, les jours rallongent d’un pas d’hirondelle.

-21 décembre

S’il gèle à la Saint-Thomas, il gèlera pour trois mois.

– 24 décembre

Beau temps à Sainte-Adèle est un cadeau du ciel.

Dictons_noel     JOYEUX NOËL !

Noël au balcon, Pâques au tison.                             Dictons_noel

– 31 décembre

Neige de Saint-André, peut cent jours durer.

Fleche_H_page haut de page

home_1

retour page d’accueil

 

Décès Monsieur Pierre PACHE

LA FGJF DANS LA PEINE

 

C’est avec beaucoup de tristesse que le Comité Central et les membres de la
Fédération Genevoise des Jardins Familiaux
ont appris le décès de

Monsieur Pierre PACHE

 

ancien membre et ami.
(Photo : journal communal Meyrin)
En 1981, Pierre a été l’un des premiers jardiniers a investir le nouveau groupement du Renard, à Meyrin.
Très vite, soit en 1984, il est nommé au comité du groupement. Puis il en a assumé la présidence durant une vingtaine d’années, avec beaucoup de dévouement.
Pierre était également investit dans la vie communale meyrinoise.
Il aimait à évoquer que sous son impulsion, le groupement du Renard est devenu membre du Cartel des sociétés communales de Meyrin et participe à des manifestations organisées dans la commune.
A ces occasions, les stands proposent pop-corn et glaces mais surtout de la sangria dont Pierre était fière de la recette « maison » qui rencontre à chaque fois un grand succès.
En mars 2017, Pierre a quitté sa charge  de président et son lopin du groupement du Renard.
En reconnaissance de son travail au sein du comité, il a reçu le « Diplôme du mérite » de la Fédération Suisse des Jardins Familiaux.
Malheureusement, atteint dans sa santé, il nous a quittés le dimanche 4 novembre 2018, à l’âge de 75 ans.
Nous avons une pensée émue pour son épouse et sa famille, durement éprouvées.

A toi, Pierre, nous t’adressons un dernier « Adieu » !

 

 

FGJF – Le Comité Central.

 

 

La cérémonie religieuse a eu lieu le vendredi 9 novembre 2018 en l’église de la Visitation du Centre œcuménique de Meyrin.

 

 

haut de page

retour page d’accueil

 

RTS_VACARME_FGJF

Durant la semaine du lundi 17 au vendredi 21 septembre 2018, la RTS a diffusé dans le cadre de l’émission « Les Echos de Vacarme », 5 reportages sur les jardins familiaux.

Vous pourrez les écouter en cliquant ici.

Le dimanche 23 septembre 2018, la RTS a émis sur ses ondes

LES ECHOS DE VACARME

Jardins familiaux,

lʹappel de la terre.

 

 

La Présidente de la Fédération Genevoise des Jardins Familiaux,

Mme Saskia DUARTE

a été invitée à y participer de même que

M. Arnaud FRAUENFELDER,

sociologue, co-auteur d’un ouvrage sur les jardins familiaux intitulé « JOINDRE L’UTILE A L’AGREABLE ». (cliquez ici pour en savoir plus).

 

Vous avez manqué cette émission ?

Vous pouvez y accéder en cliquant ici !

 

 

 

 

 

Fleche_H_page haut de page

home_1

retour page d’accueil

 

Journée des fleurs 2018

(Pour découvrir plus de généralités sur cet événement social organisé par la Fédération Genevoise des Jardins Familiaux, cliquez ici.)

La canicule de cette année et la sècheresse qui en a découlé n’ont pas empêché les jardiniers membres de la FGJF de cultiver des fleurs pour cette événement annuel organisé en faveur de nos aînés le samedi 25 août 2018.

Merci à tous ceux qui à un titre ou à un autre ont fait de cette journée une magnifique réussite.   Comme chaque année, le plus grand plaisir des jardiniers est de voir un large sourire sur le visage des personnes recevant un bouquet.       Nous publions ci-dessous une galerie de photos de ce récent événement en remerciant les personnes qui nous les ont transmises (il n’est pas trop tard pour nous en envoyer d’autres!). Cliquez sur les flèches au-dessous de l’image pour faire défiler la galerie de photos..  
Logo_fleurs_2018
« 1 de 27 »
  Des images d’archives sont visibles en cliquant ici.   Fleche_H_page haut de page home_1

retour page d’accueil

     

FGJF – Album photos « Journée des fleurs ».

Pour afficher une galerie cliquez sur une photo.

Bécassière à Versoix.

Bel-Essert (AGCT) à Vernier.

Bernex

Blanchets au Grand-Saconnex.

Carouge-Perly à Perly.

La Cascade à Meyrin.

Champ Bossu à Vernier.

Garenne à Vernier.

Isaac-Anken à Aïre.

Montfleury à Satigny.

Le Renard à Meyrin.

Le Salève à Veyrier.

Trembley à Genève (Ville).

Plus de photos de Trembley sur le site du groupement : clic ici !

FGJF – avis changement d’adresse

AVIS DE CHANGEMENT D’ADRESSE

 

A l’intention du Comité Central de la Fédération Genevoise des Jardins Familiaux :

Je vous prie de prendre note que j’ai changé d’adresse. Voici les renseignements nécessaires :

 

.

.

.

.

.

.

"Adresse valable dès le :"]

.

.
QUI AVISE LE COMITE DU GROUPEMENT :

.

.

.

.

Je vous prie de transmettre également ces modifications à la Fédération Suisse des Jardins Familiaux, pour l'envoi du journal.

.

.

RECOPIEZ le code ci-dessous dans la case ad hoc, svp.

.
Attention aux majuscules/minuscules !

.
Si le code n'est pas visible, cliquez sur "ENVOYER" pour le faire apparaître

.

Code de sécurité
captcha

 

Fleche_H_page haut de page

home_1

retour page d’accueil

FGJF Constructions Plans Autorisation travaux

 

Plans – Règlements – Constructions

Attention, les plans de chalet diffèrent quelque peu pour Champ Bossu !

PDF Titre du document Commentaires
pdf_icone Demande autorisation de travaux Avant d’effectuer des modifications sur votre parcelle ou chalet, demandez l’autorisation à votre comité !
pdf_icone Constructions & décisions Instructions sur les constructions, aménagements et autres, auxquelles il y a lieu de se conformer.
pdf_icone Plan chalet No 1 Plan chalet type FGJF 1/7
pdf_icone Plan chalet No 2 Plan chalet type FGJF 2/7
pdf_icone Plan chalet No 3 Plan chalet type FGJF 3/7
pdf_icone Plan chalet No 4 Plan chalet type FGJF 4/7
pdf_icone Plan chalet No 5 Plan chalet type FGJF 5/7
pdf_icone Plan chalet No 6 Plan chalet type FGJF 6/7
pdf_icone Plan chalet No 7 Plan chalet type FGJF 6/7
 pdf_icone  Particularités Champ Bossu

 

Fleche_H_page haut de page

home_1

retour page d’accueil

 

FGJF Disparition insectes

Par Yannick Van der Schueren

 

Selon une étude allemande, la disparition massive des insectes volants serait liée aux nouvelles pratiques agricoles.

 

D’accord, ils sont parfois agaçants. Il n’empêche que l’étude allemande, révélée mercredi dans la revue scientifique PLOS One et détaillée par Le Monde, sur la disparition massive des insectes volants est très alarmante. Sur le Vieux-Continent, la population de ces petites bêtes aurait diminué de près de 80% en moins de trois décennies. Selon ces chercheurs, la disparition des abeilles, très médiatisée, n’est que la pointe de l’iceberg.

Les experts à l’origine de ce travail ont basé leurs analyses sur les captures d’insectes réalisées en Allemagne depuis 1989. Les données récoltées ont ensuite été généralisées aux autres pays d’Europe – qui bénéficient des mêmes conditions climatiques et agricoles. Les spécialistes estiment donc que le fruit de leur recherche reflète «une situation bien plus large. Si c’est effectivement le cas, alors nous sommes face à une catastrophe écologique imminente», explique Dave Goulson (Université du Sussex, Royaume-Uni), coauteur de ces travaux.

«La perte de ces insectes a des conséquences néfastes certaines sur le fonctionnement des écosystèmes, puisqu’ils jouent un rôle central dans de nombreux processus», rappellent les entomologistes en guise d’introduction, comme la régulation des forêts, le traitement des déchets naturels ou encore la chaîne alimentaire. A titre d’exemple, poursuit l’étude, «les 80% des plantes sauvages dépendent des insectes pour la pollinisation, tandis que 60% des oiseaux dépendent des insectes comme source de nourriture».

Déclin dramatique

«Nos résultats documentent un déclin dramatique des insectes volants, de 76% en moyenne et jusqu’à 82% au milieu de l’été, dans les aires protégées allemandes, en seulement vingt-sept ans, écrivent Caspar Hallmann (Université Radboud, Pays-Bas) et ses collègues. Cela excède considérablement le déclin quantitatif, estimé à 58%, des vertébrés sauvages depuis 1970.»

La disparition brutale des insectes volants ne peut être attribuée au réchauffement climatique, puisqu’une élévation de la température devrait théoriquement provoquer leur augmentation. Ni à des pathogènes naturels (virus, prédateurs…) car toutes les espèces sont touchées. La cause probable, estiment les scientifiques, est à chercher du côté des nouvelles pratiques agricoles et de son intensification. Le recours accru aux pesticides et autres engrais de synthèse, la disparition des haies qui entourent les champs, des friches et les nouvelles méthodes de protection des semences sont pointés du doigt.

En ligne de mire, l’enrobage des graines avec des insecticides néonicotinoïdes. Ces pesticides déjà surnommés les «tueurs d’abeilles» seraient dangereux pour l’ensemble des insectes volants. Une étude de l’Université et du Jardin botanique de Neuchâtel, publiée le 5 octobre dans la revue Science, révélait que sur 198 échantillons de miel provenant du monde entier analysés, les trois quarts contiennent des néonicotinoïdes. Pire, la plupart en cumulent plusieurs à la fois. A Bruxelles, des travaux sont en cours pour durcir l’interdiction de ces substances en Europe. Mais la bataille est loin d’être gagnée.

 

 

Fleche_H_page haut de page

home_1

retour page d’accueil

 

1 2 3 7