FGJF – Groupement de Bernex

Fédération Genevoise des Jardins Familiaux

 

FGJF groupement bernex

BERNEX

 

Informations
Adresse : Route d’Aire-la-Ville, Bernex
Situation, tinéraire vers ce lieu (Google) : Accès à la carte, cliquez ici !
Nombre de jardiniers 231
Président M. Fridolin GLARNER
Contact / E-mail (cliquez sur le nom) M. Fridolin GLARNER
TPG2Transports publics  Arrêts :                    Ligne(s) :
Mapertuis                         S
Site de la Commune BERNEX

Présentation

 

C’est en juin 1967 que le comité central de la FGJF, avec l’appui indispensable de l’Etat de Genève (à l’époque, le Département des Travaux Publics- DTP) créait entre Bernex et Aire-la-Ville le lotissement de Bernex.

Par étapes de 36 parcelles, le groupement se vit doté entre juin 1967 et juin 1974 de 216 parcelles d’environ 280 m2.

Une ultime étape en 1975-1976 porta ce nombre à 231 parcelles auxquelles sont adjoints deux sites de parcage pour voitures et un bâtiment commun, comprenant des locaux à usages multiples et des sanitaires. La superficie totale du groupement est de 80’634 m2.

En 1984, un deuxième bâtiment communautaire fut construit, comprenant un local de réunion, un d’entreposage et des sanitaires, car pendant la belle saison, certains samedis-dimanches, plus de 300 personnes sont présentes. Les sociétaires ont participé à son financement.

Tout au long des années, des améliorations sont apportées grâce au dynamisme des sociétaires qui se sont succédés au sein du comité.

Ce grand groupement est un creuset d’assimilation de populations de diverses origines. Toutes les différences (de culture, de religion…) s’effacent au profit du plaisir de jardiner et de se côtoyer dans un cadre agréable.

Alors qu’à son origine, le groupement était quasi en pleine nature, au fil des ans, les constructions tendent à se rapprocher.

Un seul vœu anime cette micro société : que sa pérennité soit assurée pour les générations futures.

Le groupement fait paraître diverses nouvelles, vous pouvez en prendre connaissance en cliquant sur ce lien : FGJF – chronique de Bernex